FERMONS FESSENHEIM
ET SORTONS DU NUCLÉAIRE

Accueil du site > Medias > Revue de presse > La violence ne peut qu’intéresser EDF

22/09/2009 : Dernières nouvelles d’Alsace - La violence ne peut qu’intéresser EDF

Axel Mayer, le directeur de la fédération d’associations écologistes allemandes BUND, a écrit au préfet du Haut-Rhin et à Gilbert Meyer pour dénoncer la manière dont les autorités françaises préparent la manifestation antinucléaire du 3 octobre à Colmar.

Axel Mayer, le directeur du Bund für Umwelt und Naturschutz, la fédération d’associations allemandes protectrices de l’environnement, exprime sa « stupéfaction » face aux discussions qui entourent la préparation de la manifestation antinucléaire du 3 octobre à Colmar. « Nous entendons parler de restriction de la liberté de manifester, de parcours impossible pour la manifestation et de mise en danger de la population à Colmar à cause d’une violence latente », écrit-il au préfet du Haut-Rhin et au maire de Colmar en regrettant de voir « réapparaître à nouveau le fantôme de l’émeutier allemand issu d’un temps qu’on croyait révolu, pour monter les uns contre les autres, par-delà les frontières ». « On veut discréditer le mouvement écologiste »

Axel Mayer assure que « les groupes allemands » qui soutiennent la manifestation sont « non-violents » : « le mouvement écologique du Rhin Supérieur s’est toujours montré pacifique ». Et de relever que la manifestation qui a réuni récemment plus de 50 000 personnes à Berlin a été « couronnée de succès ».

« La violence ne peut qu’intéresser EDF et/ou le lobby pro-nucléaire dans le but de discréditer le mouvement écologique », explique-t-il en estimant « qu’en parlant de la violence d’une certaine façon, il est possible de la provoquer. C’est ce qui se passe malheureusement actuellement dans les médias et sert ainsi les seuls intérêts d’EDF ».

« Nous sommes en droit d’attendre que vous ne sapiez pas la liberté de manifester », conclut le militant allemand qui précise que « gentiment, pacifiquement et consciemment, en tant qu’Européens, nous sommes prêts à manifester sur la place Rapp, ensemble, contre le danger nucléaire ».


> Retour à la liste des articles de presse


Réseau "Sortir du nucléaire" | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact