FERMONS FESSENHEIM
ET SORTONS DU NUCLÉAIRE

Accueil du site > Medias > Revue de presse > Une mise en scène alarmiste des précautions policières pour déplacer les (...)

17/09/2009 : Communiqué de STOP FESSENHEIM - Une mise en scène alarmiste des précautions policières pour déplacer les projecteurs de l’actualité

Une grande mise en scène est organisée ces derniers jours par les autorités publiques sur les précautions contre ceux qui se rassembleront le 3 octobre comme s’ils étaient incontrôlables, et sur l’entraînement des policier ssur le thème des imaginaires violences urbaines qui accompagneraient le rassemblement du 3 octobre pour la fermeture de Fessenheim .

Cette mise en scène a plusieurs avantages pour les autorités, elle vise à faire peur à tous des citoyens tranquilles qui sont opposés à la prolongation de Fessenheim pour dix ans de plus, et qui s’apprêtent à venir voter avec leurs pieds contre cette prolongation, faute de pouvoir le faire par un référendum !

Agiter l’’épouvantail des militants allemands dangereux a déjà souvent été utilisée pour ternir l’image des manifestations contre le nucléaire. Dans les faits, nos partenaires Allemands comme le BUND ou les Burger Initiatives qui seront présents sont des associations écologistes extrêmement responsables avec lesquelles nous travaillons depuis longtemps. Parmi eux figure nombre de pasteurs.

Ils n’ont rien à voir avec les petits guerriers immatures qui jouent aux gendarmes et aux voleurs avec la police à chaque rencontre internationale des chefs d’état et qui ont bénéficié à Strasbourg d’une certaine mansuétude de la part de la police.

Soyons clair, la protestation contre la prolongation de la centrale n’est pas le fait d’une minorité d’excités c’est un ample mouvement qui associe en partixculier 184 élus alsaciens qui seront là pour attester que le rassemblement à des objectifs clairs et légitimes et nombres de partenaires qui forment le tissus de la démocratie..

Tout cela les autorités le savent bien d’ailleurs puisque les renseignements généraux et les gendarmes nous questionnent très régulièrement sur nos activités. Alors pourquoi tout ce ramdam ?

Pour déplacer les projecteurs de l’actualité : au lieu de débattre du danger que représente la centrale de Fessenheim, on parle de l’insécurité créee par ceux qui protestent contre sa prolongation. C’est un joli tour de passe passe !

Nous osons espérer que cette mise en scène dramatique ne vise pas en plus à échauffer les esprits les moins expérimentés, à agiter devant eux le chiffon rouge pour qu’il nous soit plus difficile de mener cette démonstration citoyenne dans le plus grand calme. Si tel était le but du préfet et du Maire de Colmar cela démontrerait qu’ils font passer les intérêts de l’industrie nucléaire avant leur souci de la sécurité publique.

En tout état de cause nous affirmons à tous ceux, jeunes et vieux qui s’apprêtent à venir le samedi 3 octobre à 14 h à Colmar qu’ils ne doivent pas se laisser influencer par ces discours répressifs et alarmistes. Le collectif organisateur sera particulièrement attentif à garder son sang froid et la maîtrise du rassemblement non violent qui a été prévu et nous allons réussir à démontrer dans l’espace public et dans le plus grand calme notre volonté d’obtenir une décision politique de fermeture du site de Fessenheim .

Pour Stop Fessenheim et en accord avec le collectif organisateur du rassemblement

Nicole Roelens


> Retour à la liste des articles de presse


Réseau "Sortir du nucléaire" | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact