FERMONS FESSENHEIM
ET SORTONS DU NUCLÉAIRE

Accueil du site > Medias > Revue de presse > Jeûne - DNA

23/04/2009 : Jeûne - DNA

Malaise après des jours de jeûne

Un des militants de l’association Stop Fessenheim qui observait une semaine de jeûne jusqu’à dimanche pour réclamer la fermeture de la centrale nucléaire haut-rhinoise, a dû interrompre son action après un malaise, a-t-on appris hier auprès de l’association. L’action, entamée par trois militants samedi dans une chapelle de Colmar, doit durer huit jours pour se terminer dimanche 26 avril, date anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en 1986.

Le jeûneur victime d’un malaise ne s’était pas alimenté depuis samedi, a précisé l’association dans un communiqué. Jointe par téléphone, la présidente de l’association Nicole Roelens a indiqué vouloir se rendre au domicile du militant pour s’assurer de son état de santé. Depuis samedi, Nicole Roelens, le sénateur-maire Jacques Muller (Verts) et la conseillère générale du Bas-Rhin Andrée Munchenbach ont également observé une journée de jeûne.

« Ces militants ont voulu éveiller les consciences sur le risque que fait courir la centrale à la population », a expliqué la présidente de Stop Fessenheim, soulignant que « cette action [s’inscrivait] dans une démarche de résistance non violente et réfléchie ».

Les militants vont aussi régulièrement à la rencontre de la population pour l’informer des risques présentés par les 58 réacteurs en activité en France dont beaucoup sont « en fin de vie », selon Mme Roelens. « Nous ne sommes pas d’accord pour laisser courir cette folie », a-t-elle ajouté. Entrée en service en 1977, la centrale de Fessenheim est la doyenne du parc français. Les antinucléaires réclament régulièrement sa fermeture, mettant en exergue les risques sismiques et d’inondation ainsi que de multiples incidents.

Un rassemblement des élus signataires de l’appel solennel au président de la République de fermer la centrale de Fessenheim qui avait recueilli 180 signatures, est prévu dimanche matin devant la préfecture à Colmar.


> Retour à la liste des articles de presse


Réseau "Sortir du nucléaire" | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact