FERMONS FESSENHEIM
ET SORTONS DU NUCLÉAIRE

Accueil du site > Medias > Revue de presse > Une manif qui fait du bruit

18/09/2009 : L’Alsace - Une manif qui fait du bruit

Colmar - Une manif qui fait du bruit

« C’est un joli tour de passe-passe : au lieu de débattre du danger que représente la centrale de Fessenheim, on parle de l’insécurité créée par ceux qui protestent contre sa prolongation », estime l’association Stop Fessenheim dans un communiqué en réaction à l’entraînement de policiers et pompiers à trois semaines du rassemblement européen de Colmar, le 3 octobre.
« Agiter l’épouvantail des militants allemands dangereux a été souvent été utilisé pour ternir l’image des manifestations contre le nucléaire », poursuit l’association.

« Nos partenaires allemands, comme le Bund, sont des associations écologistes extrêmement responsables […] qui n’ont rien à voir avec les petits guerriers immatures qui jouent aux gendarmes et aux voleurs avec la police à chaque rencontre internationale des chefs d’État et qui ont bénéficié à Strasbourg d’une certaine mansuétude de la police », poursuit le communiqué de Stop Fessenheim.

Le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Bertrand, directeur départemental de la sécurité publique du Haut-Rhin, tient à préciser de son côté que l’exercice relaté dans nos colonnes n’était pas destiné à préparer le service d’ordre mis en place pour la manifestation antinucléaire du 3 octobre. Celle-ci mobilisera « plusieurs centaines de fonctionnaires des forces mobiles (CRS ou Gendarmerie mobile) qui évoluent selon des schémas tactiques différents des policiers de la sécurité publique ».

Manifestation de Colmar : "Sortir du nucléaire" appelle la préfecture à "faire preuve de responsabilité"

Dans la perspective de la manifestation européenne antinucléaire prévue le 3 octobre prochain à Colmar, le réseau "Sortir du nucléaire" répond à la préfecture du Haut-Rhin qui a dernièrement invoqué des risques de débordement en affirmant "Que ce soit à Colmar en septembre 2002, à Strasbourg en septembre 2005 et en mars 2007, de même qu’à Cherbourg (30 000 manifestants le 15 avril 2006) et à Rennes (40 000 manifestants le 17 mars 2007) les manifestations organisées par le Réseau "Sortir du Nucléaire" n’ont jamais donné lieu au moindre débordement. Plus proche de nous, la manifestation internationale anti-nucléaire de Berlin a rassemblé ce 5 septembre 2009 plus de 50 000 européens sans aucun incident."
Le réseau "Sortir du nucléaire" s’étonne donc de l’initiative de la préfecture du Haut-Rhin qui a organisé une médiatisation d’un entrainement des forces de l’ordre (voir notre article d’aujourd’hui sur ce site et dans nos éditions papier) dans la perspective de ce rassemblement et en vue de tester la coordination des moyens mis en oeuvre.
Dans son communiqué, le réseau "Sortir du nucléaire" appelle la Préfecture à faire preuve de responsabilité et renouvelle son appel aux européens à se rassembler pacifiquement Place Rapp à Colmar le 3 octobre à 14h00 pour exiger l’arrêt définitif de la centrale de Fessenheim et la sortie du nucléaire ainsi qu’à participer à l’ensemble des débats, concerts, animations prévus durant le week-end des 3-4 octobre."


> Retour à la liste des articles de presse


Réseau "Sortir du nucléaire" | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact